Tribuca.net

Tribuca.net

Cannes : comment les VTC veulent tacler Uber ?

A l’instar des Clefs d’Or qui distinguent les meilleurs concierges dans l’hôtellerie, les chauffeurs de grande remise peuvent aujourd’hui briguer la reconnaissance de leurs prestations d’excellence.

Du 29 au 31 octobre prochains auront lieu à Cannes (Bar du Martinez) les journées portes ouvertes organisées par le SNGR (Syndicat National de la Grande Remise, dont le siège est… cannois), pour faire mieux connaître le label Chauffeur d’Or, accessible aux professionnels du VTC (Voiture Transport avec Chauffeur). Grande Remise ? A différencier de la Petite Remise (taxis) qui propose des prestations moins luxueuses et qui légalement ont le droit d’accepeter une clientèle hors réservation préalable.

Formation continue et qualité des services, les chauffeurs de Grande Remise ont désormais la possibilité d’être “labellisés” pour mettre en lumière l’excellence de leurs prestations, via ce nouveau sésame promu par le SNGR, qui souligne : “partant du constat que la généralisation des VTC faisait peu à peu disparaître les critères d’excellence des chauffeurs de Grande Remise, le Syndicat a créé un label de professionnalisation, de qualité et de prestige pour le métier de chauffeur.” Histoire de ne pas mettre Uber et VTC Grande Remise dans la même berline.

Les atouts d’un label

Etre Chauffeur d’Or, c’est répondre à une charte déontologique “qui garantit aux établissements de luxe et de prestige le maintien d’un haut niveau de qualité des prestations de transport, sécurité, protection des personnes et de la vie privée, maîtrise parfaite de la conduite de véhicules de prestige mais aussi savoir-être culturel en fonction des différentes nationalités des clients VIP.” L’étalonnage est précis, rigoureux, et l’audit nécessaire. Et ça n’est pas gratuit : 3.500€ d’inscription pour la formation préalable à la labellisation, il faudra compter sur un beau retour sur investissement. Mais avec un service après-vente assuré par le SNGR, qui s’engage à communiquer auprès des établissements ciblés sur ce nouveau label, avec un référencement personnel des meilleurs chauffeurs, la route devrait s’éclaircir pour une profession en souffrance depuis l’avènement d’une catégorie intermédiaire, entre petite et grande remise, de chauffeurs type Uber. Un label dévolu à devenir “clef d’entrée dans le monde du luxe et de l’excellence“, et qui devrait aussi garantir une montée tarifaire des prestations dûment labellisées, au bénéfice du chauffeur ou de son entreprise.

By |2018-10-31T15:46:29+01:00octobre 31st, 2018|Non classifié(e)|0 Comments

Leave A Comment